Les tentatives de l’État de contrer la canicule font plus de…

first_img News News Facebook Twitter AvatarChoi Song Min Alors qu’elle se dirige vers les forteschaleurs de l’été, on raconte que la Corée du Nord a avancé les heuresd’ouverture des administrations, des usines, et des écoles à 5h du matin.Toutefois, cette heure excessivement avancée n’aura pas pour seule conséquencele fait que les employés arriveront en retard au travail : l’heure de fermeture,elle aussi avancée, entraînera de nombreux désagréments pour les citoyens, aappris Daily NK. Avec le début de « chobok » (lepremier jour de « sambok », qui marque les trois journées les pluschaudes de l’été), toutes les administrations de la capitale, comme celles dureste du pays ainsi que les écoles ont reçu l’ordre de suivre « leshoraires de sambok », a déclaré une source de la province de Pyongan duSud à Daily NK ce 21 juillet. « Pour cette raison, le travail commence à5h du matin au lieu de 8h, et termine à 13h. » Cette nouvelle organisationa été corroborée par d’autres sources de deux autres provinces, que Daily NK nepeut nommer pour des questions de sécurité. Ces températures étouffantes sontparticulièrement insupportables à Pyongyang ainsi que dans les terres del’ouest et du nord du pays. « C’est difficile de travailler tant àl’intérieur qu’en extérieur » a ajouté la source, expliquant par ailleursqu’il est requis pour tout le monde d’arriver au travail avant le levé dusoleil et de le terminer pour midi, afin de pointer avant que le soleil ne soitau zénith. Ces horaires avancés durant l’été furent misen place pour la première fois au tournant du siècle sur les ordres de Kim JongIl. Mais si les administrations centrales à Pyongyang, les bureaux régionaux duParti des Travailleurs de Corée (P.T.C.), et les bureaux des personnalités hautplacé dans les entreprises soient climatisés, la sécheresse limite lescapacités de production hydro-électrique, et rend impossible l’utilisation deventilateurs, et donc encore moins de climatiseurs. Compte tenu de cette situation, la source aindiqué que ces nouveaux « horaires de sambok » pourraient permettreaux employés d’accroître leur efficacité au travail, si l’on ne comptait surles problèmes imprévus. En l’occurrence, ce changement soudain d’organisation aprovoqué la confusion dans les usines et les écoles. « Même les jeunes enfants doivent sepréparer pour aller à l’école vers 4h du matin. Beaucoup sont incapables de selever et finissent par manquer une ou deux heures de classe, faisant ainsichuter le taux de présence parfois de moitié à certains moments de lajournée », a affirmé la source. Selon elle, le fait que lesadministrations aux niveaux du district et de la région sont fermées l’après-midi,moment auquel nombreux sont ceux qui envisagent de s’y rendre, présente uninconvénient majeur. « Les restaurants d’État sont ouverts jusqu’à l’heuredu déjeuner, mais ferment aux heures de pointe habituelles – l’après-midi et àl’heure du dîner. Les officiels en déplacement dans le pays se plaignent dufait qu’ils n’ont nulle part où dîner le soir. » Ainsi par exemple, lescitoyens peuvent rentrer chez eux et y manger. Par contre, un officiel dePyongyang en déplacement à Hyesan se voit dans l’impossibilité de trouver unquelconque endroit où se restaurer après 13h. Aller chez le coiffeur ou auxbains publics n’est pas un problème en ce que ces actions peuvent êtrereportées, mais le problème est très différent lorsqu’il est question de la nourriture.Bien que l’officiel en question puisse trouver quelque chose à grignoter aujangmadang (marché), les prix y sont extraordinairement plus élevés que dansles restaurants publics. Par ailleurs, et malgré les tentatives dugouvernement de vendre ces « horaires de sambok » comme étant lamanifestation du souci exprimé par le maréchal Kim Jong Un pour le bien-être dupeuple, la source a affirmé que les gens considèrent cette nouvelleorganisation comme « une tentative désespérée d’apaisement. » « Lesgens expliquent que ça ne sert à rien d’aller au travail si tôt puisqu’il n’y apas d’électricité et de surcroît pas assez de travail pour s’occuper. Ceshoraires ne font que rendre les gens encore plusfatigués », a conclu la source. * Le contenu de cet article a été diffusé à lapopulation nord-coréenne via Unification Media Group. By Choi Song Min – 2015.08.04 11:03am News Les tentatives de l’État de contrer la canicule font plus de mal que de biencenter_img Entire border patrol unit in North Hamgyong Province placed into quarantine following “paratyphoid” outbreak There are signs that North Korea is running into serious difficulties with its corn harvest RELATED ARTICLESMORE FROM AUTHOR SHARE News North Korea tries to accelerate building of walls and fences along border with Chinalast_img read more